Mais qu’est-ce que l’expérience client ?

Débutons par une simple définition : L’expérience-client correspond à la perception que vos clients ont de votre organisation lors des différentes interactions avec votre marque. En d’autres mots, c’est l’art de faire vivre des émotions et des sentiments positifs à vos clients, avant, pendant et après une transaction commerciale.

 

Et cette expérience débute bien avant que le client se présente à votre place d’affaires ou visite votre site Internet, c’est-à-dire, lorsqu’il n’est qu’un potentiel client. Par la suite, elle se prolonge pendant les expériences que ce dernier expérimente directement avec votre produit ou votre service. En réalité, l’expérience client c’est la somme des différentes interactions que vos clients accumulent et vivent à travers leur parcours commercial avec votre marque. Que ce soit la qualité du service, le niveau de transaction, la personnalisation des échanges, l’environnement dans lequel ils évoluent, etc. Bref, c’est ce qui favorise le fait que votre client sera prêt à payer davantage pour vos produits ou services.

 

D’ailleurs, à cet effet, selon une récente étude de PwC réalisée auprès de 15 000 personnes dans 12 pays « Expérience is everything : Here’s how to get it right », 72% des Canadiens se disent plus enclins à acheter lors d’une expérience client positive. Cette même étude confirme que ce qui compte le plus chez les consommateurs d’aujourd’hui sont, entre autres, l’efficacité, la commodité, la fiabilité du personnel et évidemment, un service sympathique.

 

Par conséquent, de la nécessité d’optimiser les interactions et les communications que vous avez avec votre client, naît la création d’un échange et d’un moment unique, symbolique et surtout mémorable qui, par le fait même, favorisera la croissance et la pérennité de votre entreprise, ainsi que la fidélisation et la rétention de votre client.

 

Du coup, j’ai pensé vous offrir les quatre leviers essentiels que tous doivent connaître sur l’expérience client, afin d’en retirer un succès avéré pour votre entreprise.

 

  1. Émotions et sentiments : L’expérience client est une question d’émotions et de sentiments. Le consomm’acteur achète avec émotion mais justifie avec la raison. Cela signifie que la satisfaction et la fidélisation de la clientèle est l’enjeu principal de l’expérience client où le côté humain représente votre seul outil de différenciation !
  2. Avant, pendant et après : L’expérience client est un processus en continu. C’est le sang qui doit couler dans vos veines corporatives. Soignez et surtout simplifiez vos processus transactionnels et l’environnement dans lequel vos clients évoluent. Plus c’est simple et facile, plus vos clients apprécient. Minimisez les efforts inutiles que vos clients doivent faire et les embuches qu’ils peuvent rencontrer. Voici certains exemples d’efforts ou d’embuches que vos clients peuvent devoir traverser : trouver votre numéro de téléphone, votre adresse, formuler une plainte, retourner un produit ou encore obtenir du support pour régler un problème. Bref, soyez clairs, concis et sachez vous mette à la place de votre client. C’est souvent une simple question de perspective !
  3. Interaction et communication : L’expérience client se vit dans le partage d’information. Sachez gérer vos attitudes et vos comportements, les clients vous observent et surtout, malgré la technologie, requièrent toujours et même plus une approche humaine. Toujours selon PwC, l’habitude de faire du shopping dans les magasins ne disparaît pas – en fait, elle augmente. Dans un récent sondage, 44% des consommateurs ont déclaré faire leurs achats en magasin chaque jour ou chaque semaine contre 36% en 2014. Et la plupart des consommateurs, soit 75% de la population mondiale, disent qu’ils voudront plus d’interaction humaine dans l’avenir. En contrepartie, ce qui fait le plus fuir vos clients ce sont les mauvaises attitudes et un service antipathique.
  4. Moment unique, symbolique et surtout mémorable : Assurez-vous que votre client se souvienne de vous pour les bonnes raisons afin qu’il ait le goût de revenir et d’amener avec lui ses amis et collègue. L’efficacité, la qualité et la fiabilité de vos services sont la pierre angulaire de votre succès. Toujours selon PwC, 73% de la population mondiale affirme que l’expérience client est un facteur important dans leurs décisions d’achat et près de 60% d’entre eux vont vous quitter après une série de mauvaises expériences.

 

En terminant, je vous invite à parcourir un de mes précédent blogue, soit « Découvrez les 6 lois de l’expérience client », afin d’en découvrir davantage sur le sujet qui, assurément, est un incontournable dans le succès de vos affaires !

 

Bon succès !

Découvrez comment vous attirer davantage de clients

Ça y’est, l’été semble vouloir bientôt se pointer le bout du nez ! Avec elle vient l’occasion de regarder en arrière et de faire un bilan des premiers mois de l’année. Êtes-vous en voie d’atteindre vos objectifs ? Comment se comporte votre chiffre d’affaires en rapport avec l’an dernier ? Votre clientèle est-elle en croissance ? Bref, c’est le moment idéal pour  se poser les bonnes questions afin de rectifier, au besoin, votre alignement avant la période estivale.

 

En conséquence, j’ai pensé  partager avec vous 3 billets qui vous offriront des outils et des conseils afin de vous aider et vous accompagner à attirer davantage de clientèle. Vous pourrez, à la lecture de ceux-ci, revoir, bonifier ou déployer vos stratégies pour accélérez votre réussite et propulser vos résultats.

 

  1. Avez-vous déjà entendu parler de la règle du « 20 – 60 – 20 »? Cette règle affirme que 20 % de vos clients vont toujours vous référer, 60 % le feront seulement si vous leur demandez et finalement, le dernier 20 % ne vous donnera jamais de référence. La question que vous devez vous poser est d’où vient cette règle ? Le billet Voici 5 conséquences négatives à demander des références pourra aisément vous fournir quelques réponses. Mais selon moi, une référence se mérite davantage qu’elle se demande !
  2. Combien de fois durant notre vie avons-nous entendu cette célèbre citation de Confucius, « Une image vaut mille mots »? Nous sommes-nous véritablement arrêté au sens profond de cette citation ? En effet, selon moi, notre image parle souvent davantage que nos paroles et le message  que l’on veut véritablement transmettre. C’est pourquoi il est nécessaire et fondamental en affaires de Cultiver votre image de marque.
  3. Vous désirez connecter plus aisément avec vos clients et avoir davantage d’impact ? Vous désirez développer des relations client solides et surtout profitables ? Vous souhaitez en connaître davantage sur vos clients, mais vous ne désirez pas être trop indiscret ? Je vous invite à visionner cette vidéo afin de vous donner des pistes sur la façon la plus accessible et agréable de connecter avec vos clients: Comment connecter plus facilement avec vos clients.

 

Bon succès !

 

 

Comment optimiser le pouvoir de vos relations

Lundi dernier, j’ai eu le grand privilège d’être invité à l’émission de radio de mon amie et collègue Marilyne Petit sur les ondes de CJMD 96,9 FM – Lévis.

 

Notre sujet: Le succès ne vient jamais seul – Optimisez le pouvoir de vos relations

 

Si vous désirez avoir accès aux conseils et stratégies que j’ai partagé, je vous invite à écouter ce podcast.

 

Bonne écoute et bon succès!

 

 

4 comportements qui nuisent à vos résultats de vente

Une récente étude du cabinet Deloitte effectuée auprès de 300 dirigeants démontrait que 87 % d’entre eux estimaient que leur réputation et celle de leur entreprise étaient « extrêmement importantes » ou « très importantes ». Cette même étude affirmait qu’une crise de réputation peut mettre en péril une entreprise.

 

À titre d’entrepreneur, de conseiller, de vendeur ou de commercial, votre réputation est composée entre autres de vos connaissances, vos compétences, vos habitudes, vos actions, vos réalisations et vos comportements. Bref, votre réputation est une question d’attitude. C’est ce que vous êtes, ce que vous faites et comment vous le faites!

 

Il est fréquent que nos attitudes marquent l’esprit de nos clients et influencent leur comportement d’achat. D’où l’importance de cultiver notre image publique afin de marquer positivement notre clientèle et de favoriser le développement de nos affaires.

 

En conséquence, voici 4 comportements qui nuisent à vos résultats de vente :

 

  1. Être un moulin à parole : préférer la parole à l’écoute est assurément un comportement à proscrire. L’écoute est votre meilleur outil afin que les gens vous apprécient davantage et veuillent faire affaires avec vous.
  2. Pousser un produit ou un service : vos clients désirent que vous les aidiez à résoudre leurs problèmes. Si vous vous concentrez à présenter les caractéristiques et les avantages de vos produits ou services, vos clients n’auront pas l’impression que vous les comprenez. Toutefois, si vous êtes en mesure de faire un lien entre leurs défis et les produits ou services que vous proposez, c’est là qu’ils seront véritablement à l’écoute et enclin à vous suivre.
  3. S’adresser à tous vos clients de la même façon : vos clients désirent se sentir compris et unique. Vous devez adapter votre approche en fonction de leur réalité respective. Plus vous connaitrez vos clients et leurs ambitions, plus la relation de confiance s’établira et se renforcera.
  4. Penser uniquement résultats : vos résultats sont importants mais jamais autant que vos clients. Dites-vous que lorsque vous entrez dans un processus de vente, votre client le détecte et s’éloigne immanquablement de vous. Sachez miser sur la relation et vos résultats suivront

 

Dans notre monde actuel où les communications s’accélèrent, nos clients veulent entretenir un dialogue avec nous. Votre réputation fait inévitablement partie de votre message. Je le répète souvent en conférence, votre image parle parfois souvent davantage que ce que vous voulez véritablement dire. Des comportements empathiques et sympathiques créeront au passage des ventes magnifiques!

 

Bon succès!

 

4 trucs pour renforcer vos relations et augmenter vos ventes!

Je lisais dernièrement que la définition de vendre était l’art de se faire aimer. Personnellement, j’ajouterai que si vendre est l’art de se faire aimer, le médium artistique de la vente est assurément la communication; une communication personnalisée.

 

Le vendeur d’aujourd’hui doit miser davantage sur ses qualités communicationnelles. Il doit conseiller, dialoguer, partager, enseigner, informer, expliquer et offrir de la valeur ajoutée. Bref, à titre de vendeur, vous devez devenir l’allié de votre client afin qu’il ne vous oublie pas. Mais pour ce faire, vous devez optimiser vos capacités de développer des relations privilégiées avec vos clients et prospects. Afin de vous aider en ce sens, je partage avec vous 4 trucs simples et efficaces vous permettant de renforcer vos relations, personnaliser votre message et en conséquence, améliorer vos ventes!

 

  1. Choisissez votre vocabulaire : ne négligez jamais le pouvoir des mots! Si votre client ou interlocuteur emploie un terme particulier pour définir un objet, sachez utiliser le même afin de ne pas créer de confusion. L’utilisation de synonyme n’est pas toujours une stratégie gagnante, bien au contraire! Alors, prenez tout simplement le temps d’identifier les mots que vos clients utilisent et réutilisez-les. De cette façon, vous éliminez la confusion et favorisez une communication efficiente.
  2. Bannissez le jargon : l’utilisation de jargon lié à votre métier, votre organisation ou votre secteur d’activité est totalement à proscrire, de même que les abréviations et les acronymes. Trop souvent ces réflexes verbaux créent une distance entre vous et vos clients. Ce sont des contaminants qui nuisent à vos échanges et à vos discussions. De plus, rarement vous verrez un de vos clients vous demander de lui expliquer le mot que vous venez d’utiliser par peur de passer pour un inculte et de se sentir inférieur. L’humain vit mal avec un sentiment d’infériorité! Alors, il ne se mettra pas volontairement dans cet état.
  3. Adaptez votre niveau de langage : soyez attentif au contenu et à la structure de langage de vos clients. Observez la tournure des phrases ainsi que les expressions fréquemment utilisées et incluez-les à votre propre discours. En utilisant le même niveau de langage et les idées importantes émises par vos clients, vous maximisez le potentiel de connexion entre votre interlocuteur et vous. Par le fait même, vous bonifiez vos échanges et favorisez le développement de vos relations.
  4. Développez des territoires communs : c’est Jacques Salomé, psychosociologue, formateur, écrivain et poète qui a mis au jour le concept « 1 + 1 = 3 », c’est-à-dire, toi, moi et notre espace relationnel partagé. Il mentionne que deux individus ne sont pas seuls lorsqu’ils entrent en relation. « Cette dernière (la relation) devient un jardin à vivre, à faire fleurir, mûrir, rendre riche en fruits agréables à partager ». Je le répète souvent, à la blague : « Si votre client adore la pêche et que vous haïssez ça, à tout le moins, aimez le poisson! ». Bref, je vous invite à développer vos relations par l’établissement de territoires communs qui deviennent des atouts incontournables au développement de vos affaires car cela facilite la création d’un lien émotif qui renforce grandement la confiance mutuelle.

 

Bon succès!

 

Comment faire bonne impression?

Vincent Fournier

Ça y est, c’est la rentrée! L’automne est à nos portes et les responsabilités professionnelles reprennent de plus belle. Avec elles, réapparaissent immanquablement les activités de développement d’affaires où se multiplient les nouvelles rencontres. Régulièrement, lors de ces activités, l’éternelle question se pose : « Et vous, qu’est-ce que vous faites? ». Pour plusieurs, la réponse se résume à présenter leur titre en prenant pour acquis que leur interlocuteur saisira l’étendue de leurs services. Malheureusement, la réalité est souvent tout autre.

 

Sachez qu’il ne faut jamais minimiser l’impact d’une première rencontre!

 

Voilà ce qui m’a motivé à vous présenter un outil possiblement connu de plusieurs mais qui est rarement maîtrisé : l’affirmation de positionnement, communément appelé un elevator speech.

 

Une affirmation de positionnement est un court énoncé favorisant votre présentation et la mise en valeur ce que vous êtes et surtout ce que vous faites! C’est un outil formidable vous permettant, dès votre premier contact, de faire bonne impression. Il doit être bref, soit un maximum de 60 secondes et surtout piquer la curiosité de votre interlocuteur.

 

Il existe plusieurs écoles de pensées liées à la création d’une affirmation de positionnement. Je vous présente ma méthode inspirée de la méthode Wow, How, Now de Brian Walter, conférencier américain, consultant en communication et fondateur de Extreme Meetings Inc.

 

La méthode, « Wow, comment par exemple! » vous aidera à bâtir une affirmation de positionnement

  1. WOW!: Présentez-vous par un titre intrigant et même une phrase déroutante qui provoquera chez l’autre un étonnement mais surtout un questionnement. Ce WOW doit être un résumé créatif de ce que vous faites, mais qui exige des éclaircissements. Idéalement, la réaction désirée par notre interlocuteur est généralement non verbale et traduit : « qu’est-ce que cela signifie? », nous permettant alors d’en dire davantage.
  2. COMMENT?: Exprimez exactement ce que vous faites. Bref, présentez votre mission corporative personnelle.
  3. PAR EXEMPLE: Passez en mode explication en donnant un exemple concret d’un client actuel. La phrase clé débute toujours par : « Par exemple, …»

 

Si nous transposons cette méthode sur mon cas, voici ce dont aurait l’air mon affirmation de positionnement :

 

Bonjour, je me présente, Vincent Fournier, optimisateur de performance!….

 

En fait, j’aide et accompagne les professionnels et les entrepreneurs à optimiser leurs performances d’affaires par le biais de conférences, de formations, de livres ou par des conseils stratégiques afin qu’ils aient davantage de succès et obtiennent la réussite qu’ils désirent.

 

Par exemple, la semaine dernière je présentais ma conférence: « Arrêtez de vendre, laissez vos clients vous acheter! » lors d’un congrès professionnels et la semaine précédente, je conseillais un client dans l’élaboration d’un plan d’actions afin de mousser ses ventes et faire croître son entreprise.

 

En l’espace de quelques secondes, vous venez de vous présenter, de présenter vos services et dire comment vous pouvez aider la personne qui est en face de vous. C’est une action simple, mais très efficace qui vous permet de faire une première bonne impression et de faire vivre une expérience remarquable à vos clients potentiels!

 

Alors, je vous suggère de faire l’exercice et de mettre à profit le fruit de votre travail lors de vos prochaines rencontres d’affaires ou lors d’activités de réseautage.

 

Vous m’en donnerez des nouvelles! J’ai hâte de vous entendre.

 

Bon succès!

 

Vous désirez incarner l’excellence?

Avez-vous déjà tenté de bâtir quelque chose sur une fondation instable ? Possiblement!  Cela signifie que vous connaissiez ou envisagiez déjà les conséquences d’une telle décision. Alors, si vous souhaitez devenir un leader influent, un as de la performance et incarner l’excellence, il est nécessaire au préalable de prendre le temps de se connaître soi-même afin de construire sur des bases solides et surtout de développer une image de marque cohérente avec votre réelle personnalité.

 

Nous sommes tous individuellement des mini-organisations. C’est-à-dire qu’en affaires, nous gérons tous notre propre entreprise même si nous sommes des employés. Nous sommes responsables de nos propres résultats. En conséquence, nous devons nous comporter comme une entreprise, mettre en place notre propre plan d’affaires personnel et faire une déclaration de mission.

 

Pour certain, cet énoncé a davantage une connotation spirituelle. Pourtant, une mission corporative est un atout incontournable à toute réussite commerciale. D’ailleurs, Peter Drucker, grand théoricien américain du management et spécialiste de l’entrepreneurship a déjà dit :

 

« La plus importante raison de frustration et d’échecs dans les entreprises provient d’une réflexion insuffisante de la raison d’être de l’entreprise, de sa mission »

 

Mais qu’est-ce qu’une mission? Une mission, c’est une raison d’être, une contribution sociale, un moteur d’action. C’est ce qui nous anime et représente notre réelle aspiration. En général, un énoncé de mission est un court paragraphe qui répond à ces trois questions : Quoi? Pour qui? Comment?

 

Le « Quoi» représente ce que nous souhaitons faire ou faisons. Le « Pour qui » évoque notre clientèle cible tandis que le « Comment » décrit brièvement de quelle façon nous allons nous y prendre pour réaliser notre mission. Afin de bien saisir l’essence d’une mission, voici en exemple celle du Cirque du Soleil :

 

« Nourrir l’imagination, stimuler les sens et susciter l’émotion de son public partout dans le monde par l’entremise de divertissement artistique de haute qualité ».

 

Quoi : « Nourrir l’imagination, stimuler les sens et susciter l’émotion »

 

Pour qui : « son public partout dans le monde »

 

Comment : « par l’entremise de divertissement artistique de haute qualité ».

 

Malheureusement, plusieurs négligent le pouvoir et la portée d’une mission d’entreprise. Pourtant un énoncé de mission est un outil indéniable pour communiquer une image forte et claire à nos clients en plus de nous permettre de mobiliser nos actions et d’orienter nos décisions en fonction de notre véritable raison d’être.

 

Alors, vous rêvez de devenir un leader influent et élever votre plein potentiel vers l’excellence? Je vous invite à débuter par votre énoncé de mission. Faites l’exercice : Quoi?, Pour qui? et Comment?

 

C’est un investissement à long terme!

La vente déconstruite!

La vente demeure de nos jours un des sujets les plus prisés dans le monde des affaires. Cependant, j’estime que trop souvent nous sommes à la recherche de la recette miracle, la solution magique ou encore l’idée de génie pour nous permettre d’augmenter nos résultats et mieux performer! Pourtant, je crois que le véritable enjeu est davantage relationnel. C’est-à-dire que notre réussite en vente passe davantage par notre capacité à établir des relations et à communiquer efficacement.

 

Pour illustrer mes propos je vous suggère une déconstruction de la vente : pour chaque vente que vous faites, c’est trois ventes qui sont véritablement transigées.

 

Je m’explique. Évidemment, la première vente et la plus recherchée dans toute transaction à caractère commercial est immanquablement la vente d’un produit ou d’un service. En affaires, l’objectif est d’augmenter ses revenus et c’est par la vente que ces revenus sont générés. Trop souvent, le processus de vente n’est concentré que sur cette ultime transaction sans prendre conscience de l’importance des deux autres! Car avant même de signer une transaction deux ventes sont à franchir au préalable.

 

D’abord, nous devons vendre l’organisation pour laquelle on travaille. Cette vente est trop souvent négligée! Probablement parce que plusieurs d’entre vous n’avez pas beaucoup de contrôle sur celle-ci. La notoriété, la crédibilité et la réputation d’une entreprise revêtent assurément une importance primordiale dans tout processus d’achat. Avez-vous déjà acheté d’une compagnie que vous ne connaissiez « ni d’Ève, ni d’Adam » sans avoir aucun doute à l’esprit? Avez-vous déjà été tenté d’acheter d’une entreprise en mauvaise posture financière? Probablement pas, car l’être humain a plutôt tendance à faire confiance aux entreprises qu’il connaît, qu’il apprécie et qu’il lui plaise!

 

Afin d’illustrer mes propos, voici un exemple éloquent provenant du domaine de l’automobile. Vous souvenez-vous en 2010, lorsque Toyota a fait un rappel impressionnant de véhicules? C’était la pédale d’accélérateur qui restait collée! Le résultat a été désastreux pour Toyota : un rappel de 2,5 millions de véhicules à travers le monde, une baisse des ventes de 50% et ce, pour une perte mondiale totale de près de 10 milliards de dollars. Pourquoi Toyota alors que régulièrement nous lisons dans les journaux des quantités de rappels de véhicules? Simplement parce que Toyota a mal géré une crise!  Malheureusement, la compagnie n’avait probablement pas estimé l’impact qu’aurait ce rappel sur sa réputation. Tout ça a été causé par une complication mécanique, mais surtout alimenté par un problème de communication et de gestion d’image. La cote de fiabilité de l’entreprise a chuté entrainant avec elle une magistrale perte de confiance des consommateurs envers la marque Toyota. D’ailleurs, plus près de nous, qui a envie de faire affaire avec la Montreal, Maine and Atlantic Railway (MMA) actuellement? Ces exemples nous confirment qu’il est donc important de porter une attention particulière à l’image corporative car elle fait partie intégrante de tout processus d’achat.

 

Finalement, nous devons nous vendre nous-même! Il est plutôt rare qu’une vente se concrétise si le vendeur n’a pas réussi à établir suffisamment sa crédibilité, installer un climat propice à la transaction d’achat et développer une relation de confiance avec son client.

 

Dans un processus de vente, ne négligez jamais votre comportement et surtout votre attitude. Cela est souvent beaucoup plus important que le produit ou le service que vous offrezAvoir une bonne attitude n’est plus un choix, c’est maintenant une condition pour que vos échanges commerciaux se terminent par un achat.

 

Maintenant, désirez-vous augmenter vos résultats de ventes de 66%? Apprenez à cultiver votre image et à mieux communiquer, entretenez vos relations d’affaires, développez des relations de confiance et surtout, soyez sympathique et empathique, parce que les deux tiers d’un processus de vente sont tributaires à l’image, à la relation et à la communication! Les gens n’achètent pas, qu’un simple produit ou service : ils achètent d’abord un individu, une compétence, une crédibilité, une réputation voire une notoriété. Leur choix est dicté par leurs émotions plutôt que par leur raison car ce sont nos émotions qui façonnent nos pensées et nos comportements. Une émotion ne se transmet pas par un produit ou un service!

 

Bon succès et bonnes ventes!

Cultivez votre image!

Combien de fois durant notre vie avons-nous entendu cette célèbre citation de Confucius, « Une image vaut mille mots »? Nous sommes-nous véritablement arrêtés au sens profond de cette citation? Généralement, nous croyons plus à ce que nous voyons qu’à ce que nous disons, entendons ou lisons. En fait, cette locution signifie qu’une image véhicule davantage de sens, d’émotion et d’explication que plusieurs lignes de texte. Donc, notre image dévoile souvent plus que ce que nous voulons véritablement exprimer.

 

Notre image représente notre tout premier outil de communication, notre premier outil relationnel. Elle nous précède toujours dans n’importe laquelle de nos communications. D’ailleurs, c’est habituellement à partir de cette image que l’on entre en communication avec les gens. Un regard, une poignée de main, un premier contact.

 

Est-ce que votre image est cohérente avec votre message? Est-ce qu’elle transmet bien qui vous êtes véritablement? Traduit-elle bien votre personnalité ou votre identité professionnelle?

 

Cependant, comprenez-moi bien, cette image va au-delà de l’apparence physique! C’est davantage ce que l’on projette et ce que l’on dégage. L’image, c’est aussi notre crédibilité, notre charisme, notre réputation, notre professionnalisme, nos comportements et notre attitude. C’est beaucoup plus qu’une simple image physique, c’est une image de marque!

 

Gérez votre image, apprenez à communiquer, faites des relations publiques, entretenez vos relations d’affaires, développez des relations de confiance et surtout, soyez sympathique et empathique! Les gens n’achètent pas que simplement un produit ou service: ils achètent d’abord un individu, une compétence, une crédibilité, une réputation voire une notoriété. Leur choix est dicté par leurs émotions plutôt que par leur raison car ce sont nos émotions qui façonnent nos pensées et nos comportements. Une émotion ne se transmet pas par un produit ou un service: elle se traduit par le filtre de son image de marque!

 

Alors, que vous soyez un employé, un travailleur autonome ou un chef d’entreprise, vous avez le devoir de cultiver et de communiquer votre image de marque car celle-ci reflète souvent l’importance que vous lui accordez. Vous devez apprendre à vous mettre en valeur et augmenter votre visibilité afin que votre image soit davantage connue et surtout reconnue. Car c’est cette reconnaissance qui vous apportera assurément de nouveaux clients prêts à vous acheter. L’image génère de l’attraction. L’image est un déclencheur de transaction.

 

N’oubliez surtout pas que les humains ont plutôt tendance à faire confiance aux gens qu’ils apprécient et qui leur plaisent!