4 comportements qui nuisent à vos résultats de vente

Une récente étude du cabinet Deloitte effectuée auprès de 300 dirigeants démontrait que 87 % d’entre eux estimaient que leur réputation et celle de leur entreprise étaient « extrêmement importantes » ou « très importantes ». Cette même étude affirmait qu’une crise de réputation peut mettre en péril une entreprise.

 

À titre d’entrepreneur, de conseiller, de vendeur ou de commercial, votre réputation est composée entre autres de vos connaissances, vos compétences, vos habitudes, vos actions, vos réalisations et vos comportements. Bref, votre réputation est une question d’attitude. C’est ce que vous êtes, ce que vous faites et comment vous le faites!

 

Il est fréquent que nos attitudes marquent l’esprit de nos clients et influencent leur comportement d’achat. D’où l’importance de cultiver notre image publique afin de marquer positivement notre clientèle et de favoriser le développement de nos affaires.

 

En conséquence, voici 4 comportements qui nuisent à vos résultats de vente :

 

  1. Être un moulin à parole : préférer la parole à l’écoute est assurément un comportement à proscrire. L’écoute est votre meilleur outil afin que les gens vous apprécient davantage et veuillent faire affaires avec vous.
  2. Pousser un produit ou un service : vos clients désirent que vous les aidiez à résoudre leurs problèmes. Si vous vous concentrez à présenter les caractéristiques et les avantages de vos produits ou services, vos clients n’auront pas l’impression que vous les comprenez. Toutefois, si vous êtes en mesure de faire un lien entre leurs défis et les produits ou services que vous proposez, c’est là qu’ils seront véritablement à l’écoute et enclin à vous suivre.
  3. S’adresser à tous vos clients de la même façon : vos clients désirent se sentir compris et unique. Vous devez adapter votre approche en fonction de leur réalité respective. Plus vous connaitrez vos clients et leurs ambitions, plus la relation de confiance s’établira et se renforcera.
  4. Penser uniquement résultats : vos résultats sont importants mais jamais autant que vos clients. Dites-vous que lorsque vous entrez dans un processus de vente, votre client le détecte et s’éloigne immanquablement de vous. Sachez miser sur la relation et vos résultats suivront

 

Dans notre monde actuel où les communications s’accélèrent, nos clients veulent entretenir un dialogue avec nous. Votre réputation fait inévitablement partie de votre message. Je le répète souvent en conférence, votre image parle parfois souvent davantage que ce que vous voulez véritablement dire. Des comportements empathiques et sympathiques créeront au passage des ventes magnifiques!

 

Bon succès!

 

La vente déconstruite!

La vente demeure de nos jours un des sujets les plus prisés dans le monde des affaires. Cependant, j’estime que trop souvent nous sommes à la recherche de la recette miracle, la solution magique ou encore l’idée de génie pour nous permettre d’augmenter nos résultats et mieux performer! Pourtant, je crois que le véritable enjeu est davantage relationnel. C’est-à-dire que notre réussite en vente passe davantage par notre capacité à établir des relations et à communiquer efficacement.

 

Pour illustrer mes propos je vous suggère une déconstruction de la vente : pour chaque vente que vous faites, c’est trois ventes qui sont véritablement transigées.

 

Je m’explique. Évidemment, la première vente et la plus recherchée dans toute transaction à caractère commercial est immanquablement la vente d’un produit ou d’un service. En affaires, l’objectif est d’augmenter ses revenus et c’est par la vente que ces revenus sont générés. Trop souvent, le processus de vente n’est concentré que sur cette ultime transaction sans prendre conscience de l’importance des deux autres! Car avant même de signer une transaction deux ventes sont à franchir au préalable.

 

D’abord, nous devons vendre l’organisation pour laquelle on travaille. Cette vente est trop souvent négligée! Probablement parce que plusieurs d’entre vous n’avez pas beaucoup de contrôle sur celle-ci. La notoriété, la crédibilité et la réputation d’une entreprise revêtent assurément une importance primordiale dans tout processus d’achat. Avez-vous déjà acheté d’une compagnie que vous ne connaissiez « ni d’Ève, ni d’Adam » sans avoir aucun doute à l’esprit? Avez-vous déjà été tenté d’acheter d’une entreprise en mauvaise posture financière? Probablement pas, car l’être humain a plutôt tendance à faire confiance aux entreprises qu’il connaît, qu’il apprécie et qu’il lui plaise!

 

Afin d’illustrer mes propos, voici un exemple éloquent provenant du domaine de l’automobile. Vous souvenez-vous en 2010, lorsque Toyota a fait un rappel impressionnant de véhicules? C’était la pédale d’accélérateur qui restait collée! Le résultat a été désastreux pour Toyota : un rappel de 2,5 millions de véhicules à travers le monde, une baisse des ventes de 50% et ce, pour une perte mondiale totale de près de 10 milliards de dollars. Pourquoi Toyota alors que régulièrement nous lisons dans les journaux des quantités de rappels de véhicules? Simplement parce que Toyota a mal géré une crise!  Malheureusement, la compagnie n’avait probablement pas estimé l’impact qu’aurait ce rappel sur sa réputation. Tout ça a été causé par une complication mécanique, mais surtout alimenté par un problème de communication et de gestion d’image. La cote de fiabilité de l’entreprise a chuté entrainant avec elle une magistrale perte de confiance des consommateurs envers la marque Toyota. D’ailleurs, plus près de nous, qui a envie de faire affaire avec la Montreal, Maine and Atlantic Railway (MMA) actuellement? Ces exemples nous confirment qu’il est donc important de porter une attention particulière à l’image corporative car elle fait partie intégrante de tout processus d’achat.

 

Finalement, nous devons nous vendre nous-même! Il est plutôt rare qu’une vente se concrétise si le vendeur n’a pas réussi à établir suffisamment sa crédibilité, installer un climat propice à la transaction d’achat et développer une relation de confiance avec son client.

 

Dans un processus de vente, ne négligez jamais votre comportement et surtout votre attitude. Cela est souvent beaucoup plus important que le produit ou le service que vous offrezAvoir une bonne attitude n’est plus un choix, c’est maintenant une condition pour que vos échanges commerciaux se terminent par un achat.

 

Maintenant, désirez-vous augmenter vos résultats de ventes de 66%? Apprenez à cultiver votre image et à mieux communiquer, entretenez vos relations d’affaires, développez des relations de confiance et surtout, soyez sympathique et empathique, parce que les deux tiers d’un processus de vente sont tributaires à l’image, à la relation et à la communication! Les gens n’achètent pas, qu’un simple produit ou service : ils achètent d’abord un individu, une compétence, une crédibilité, une réputation voire une notoriété. Leur choix est dicté par leurs émotions plutôt que par leur raison car ce sont nos émotions qui façonnent nos pensées et nos comportements. Une émotion ne se transmet pas par un produit ou un service!

 

Bon succès et bonnes ventes!

Cultivez votre image!

Combien de fois durant notre vie avons-nous entendu cette célèbre citation de Confucius, « Une image vaut mille mots »? Nous sommes-nous véritablement arrêtés au sens profond de cette citation? Généralement, nous croyons plus à ce que nous voyons qu’à ce que nous disons, entendons ou lisons. En fait, cette locution signifie qu’une image véhicule davantage de sens, d’émotion et d’explication que plusieurs lignes de texte. Donc, notre image dévoile souvent plus que ce que nous voulons véritablement exprimer.

 

Notre image représente notre tout premier outil de communication, notre premier outil relationnel. Elle nous précède toujours dans n’importe laquelle de nos communications. D’ailleurs, c’est habituellement à partir de cette image que l’on entre en communication avec les gens. Un regard, une poignée de main, un premier contact.

 

Est-ce que votre image est cohérente avec votre message? Est-ce qu’elle transmet bien qui vous êtes véritablement? Traduit-elle bien votre personnalité ou votre identité professionnelle?

 

Cependant, comprenez-moi bien, cette image va au-delà de l’apparence physique! C’est davantage ce que l’on projette et ce que l’on dégage. L’image, c’est aussi notre crédibilité, notre charisme, notre réputation, notre professionnalisme, nos comportements et notre attitude. C’est beaucoup plus qu’une simple image physique, c’est une image de marque!

 

Gérez votre image, apprenez à communiquer, faites des relations publiques, entretenez vos relations d’affaires, développez des relations de confiance et surtout, soyez sympathique et empathique! Les gens n’achètent pas que simplement un produit ou service: ils achètent d’abord un individu, une compétence, une crédibilité, une réputation voire une notoriété. Leur choix est dicté par leurs émotions plutôt que par leur raison car ce sont nos émotions qui façonnent nos pensées et nos comportements. Une émotion ne se transmet pas par un produit ou un service: elle se traduit par le filtre de son image de marque!

 

Alors, que vous soyez un employé, un travailleur autonome ou un chef d’entreprise, vous avez le devoir de cultiver et de communiquer votre image de marque car celle-ci reflète souvent l’importance que vous lui accordez. Vous devez apprendre à vous mettre en valeur et augmenter votre visibilité afin que votre image soit davantage connue et surtout reconnue. Car c’est cette reconnaissance qui vous apportera assurément de nouveaux clients prêts à vous acheter. L’image génère de l’attraction. L’image est un déclencheur de transaction.

 

N’oubliez surtout pas que les humains ont plutôt tendance à faire confiance aux gens qu’ils apprécient et qui leur plaisent!