4 étapes d’une communication percutante et efficace

4 étapes d’une communication percutante et efficace

Voilà, l’automne est à nouveau à nos portes. L’été qui se termine a été pour plusieurs un moment de repos et de réflexion. Réflexion sur la rentrée, les nouveaux défis qui s’offrent à eux et les nouveaux projets. Pour d’autres, la rentrée se fera sous le signe de la continuité, c’est-à-dire le maintien de l’excellent service à la clientèle personnalisé que l’entreprise prodigue à chacun de ses clients, à la poursuite de l’amélioration des produits offerts, etc. Toutefois, avec la rentrée réapparaissent immanquablement les activités de développement des affaires où se multiplient les nouvelles rencontres et les occasions de communiquer, tant avec des clients existants qu’avec des clients potentiels.

 

Mais qu’en est-il de votre capacité à communiquer efficacement ?

 

C’est pourquoi je vous ai concocté un aide-mémoire sur les 4 étapes fondamentales d’une communication percutante et efficace.

 

Mais juste avant, revenons un peu sur les nouveaux enjeux de la communication. Cette dernière est, ni plus ni moins, que l’art d’entrer en contact avec l’autre. Par conséquent, aujourd’hui, à l’ère des nouvelles technologies, la communication est devenue un élément clé du succès d’une entreprise. Dans un tel contexte où notre façon de communiquer et d’interagir avec nos clients qui sont, de surcroît, de plus en plus informés et exigeants, a été complètement chamboulée. Par conséquent, une bonne communication devient essentielle afin de se démarquer. Sur ce sujet, je vous invite à lire ou relire mon blogue 6 conseils afin de communiquer plus efficacement !

 

De ce fait, nous savons déjà que la communication est une affaire de relations. Alors, que l’on soit un professionnel, un travailleur autonome ou un entrepreneur, communiquer efficacement est essentiel et fondamental afin d’optimiser nos performances. Sachez que nous communiquons continuellement, et ce, même quand nous ne parlons pas. À cet effet, Roger Mucchielli (2012), psycho-sociologue et psychopédagogue français a conclu lors d’une de ses recherches que généralement, un humain retient :

 

  • 10% de ce qu’il lit
  • 20% de ce qu’il entend
  • 30% de ce qu’il voit
  • 80% de ce qu’il dit
  • 90% de ce qu’il fait

 

C’est pourquoi il devient primordial de bien préparer et structurer nos communications, car une bonne préparation nous permet d’envisager tous les cas de figure, d’anticiper les questions les plus délicates et d’avancer des arguments rassurants pour notre auditoire. Évidemment, il est aussi important de se concentrer sur le message que l’on désire livrer, et ce, en évitant toute esquive et surtout en renonçant à mentir. La transparence doit impérativement rester de mise.

 

Alors dans la préparation, il est nécessaire de s’assurer :

  • que le message soit clair, exprimé dans un langage simple qui sera compris par tous les interlocuteurs ;
  • de porter une attention particulière au non-verbal, car ce dernier est plus important que les mots employés (7 % verbal et 93  % non-verbal) ;
  • d’écouter, soit saisir et comprendre le point de vue de l’autre afin d’ajuster le discours en fonction de la compréhension de l’interlocuteur ;
  • finalement, à être ouvert, c’est-à-dire écouter pleinement, sans jugement, tout en tenant compte des intérêts de l’interlocuteur.

 

Tout un défi n’est-ce pas ! Mais je ne le dirai jamais assez, une bonne communication est garante du succès de votre entreprise !

 

En conséquence, je vous partage les 4 étapes d’une communication percutante et efficace, indispensables afin de bien structurer et préparer vos prochaines communications :

  1. Connu: Une information partagée devient une information connue. C’est-à-dire que le message qui a été diffusé est maintenant connu de tous. Mais est-il compris de tous ?
  2. Compris : Est-ce que le message a bien été saisi ? A-t-il été bien interprété ? La portée du message a-t-elle été comprise par tout le monde ? L’information qui vient d’être partagée fait-elle du sens pour chacun ? Sinon, allez chercher de la rétroaction afin de préciser le sens du message. Si oui maintenant, le sens du message est-il accepté ?
  3. Accepté: Est-ce que le message est accepté, qu’on y adhère et on s’y engage ? Est-ce qu’on fait de ce message le nôtre ? Sinon, peut-être est-il contre nos principes. C’est-à-dire que nous faisons face à un choc de valeurs : « Je ne fais pas ça ; C’est contre mes principes ! »  Nos principes sont basés sur nos valeurs profondes. Allez à nouveau chercher la rétroaction afin de tenter d’identifier ce qui fait défaut dans la portée du message. S’il est accepté, le respectez-vous ?
  4. Respecté: C’est-à-dire que s’il y a partage de valeurs, le message est souvent respecté, fait du sens. Dans ce cas, l’adhésion et la défense du message sont acquises.

 

 

Bonnes communications et bon succès !

 

 

Pas de commentaires

Poster un Commentaire