Pourquoi on se méfie des « vendeurs »?

Pourquoi on se méfie des « vendeurs »?

Le saviez-vous que la vente demeure de nos jours un des sujets les plus prisés dans le monde des affaires? Pourtant parler de vente et de résultats dans certaines organisations, ça fait peur!

 

J’estime que trop souvent nous sommes à la recherche de la baguette magique, la recette miracle ou encore l’idée de génie pour nous permettre d’augmenter nos résultats et mieux performer! Pourtant, je crois que le véritable enjeu est davantage relationnel, davantage communicationnel. C’est-à-dire que notre réussite passe davantage par notre capacité à établir des relations et à communiquer efficacement.

 

Pour illustrer mes propos je vous suggère une déconstruction de la vente : pour chaque vente que vous faites, c’est trois ventes qui sont véritablement transigées!

 

Je m’explique. Évidemment, la première vente et la plus recherchée dans toute transaction à caractère commercial est immanquablement la vente d’un produit ou d’un service. En affaires, l’objectif est d’augmenter ses revenus et c’est seulement par la vente que ces revenus sont générés. Trop souvent, le processus de vente n’est concentré que sur cette ultime transaction sans prendre conscience de l’importance des deux autres ventes à faire! Car avant même de signer une transaction deux ventes sont à franchir au préalable.

 

D’abord, nous devons vendre l’organisation pour laquelle on travaille. Cette vente est trop souvent négligée! Possiblement parce que plusieurs d’entre vous à titre de vendeur, représentant, conseiller ou commerciaux, vous pensez que n’avez pas beaucoup de contrôle sur celle-ci. Pourtant vous faites partie de l’organisation.
La notoriété, la crédibilité et la réputation d’une entreprise revêtent assurément une importance primordiale dans tout processus d’achat.

 

Avez-vous envie d’acheté d’une compagnie que vous ne connaissiez « ni d’Ève, ni d’Adam » sans avoir aucun doute à l’esprit?

 

Avez-vous déjà été tenté d’acheter d’une entreprise qui était en mauvaise posture financière?

 

Probablement pas, parce que l’être humain a plutôt tendance à faire confiance aux entreprises qu’il connaît, qu’il apprécie et qu’il lui plaise!

 

Avez-vous déjà fait des recherches sur Internet? Consulté les avis? Regardé les étoiles? Ou encore lire les commentaires avant d’acheter quoique ce soit? Bien sûr que oui, parce que nous le faisons tous maintenant!

 

Souvent, la grande majorité de ces commentaires sont fait à propos de l’organisation ou de l’entreprise directement. Rarement sur l’approche des vendeurs ou des commerciaux.

 

Sachez que 54% des consommateurs regardent les avis avant d’acheter!

 

Cela vient simplement mettre du poids sur l’importance de porter une attention particulière à l’image corporative car elle fait partie intégrante de tout processus d’achat des consommateurs d’aujourd’hui.

 

Finalement, LA vente la plus importante! : vous vendre vous-même! Il est plutôt rare qu’une vente se concrétise si le vendeur n’a pas réussi à établir sa crédibilité, à installer un climat propice à la transaction d’achat et à développer une relation de confiance avec son client.

 

Qu’est-ce qui, par le passé, a fait mauvaise presse à la vente?

 

Pourquoi plusieurs consommateurs d’aujourd’hui se méfient des vendeurs?

 

Ce n’est pas à cause des produits, des services ou de l’entreprise. C’est simplement à cause des attitudes, des comportements, des techniques de ventes agressantes et même déplacées de plusieurs vendeurs. Ces techniques sont maintenant devenues totalement repoussantes pour plusieurs individus, pour ne pas dire la majorité!
Dans un processus de vente, ne négligez jamais vos comportements et surtout vos attitudes!

 

Maintenant, désirez-vous augmenter vos résultats de ventes de 66%?

 

Pour ce faire, je vous suggère d’apprendre à cultiver votre image et à mieux communiquer. Entretenez vos relations d’affaires, développez des relations de confiance et surtout, soyez sympathique et empathique, parce que les deux tiers d’un processus de vente sont tributaires à la perception de vos clients : c’est-à-dire l’image que vous projetez, à vos relations et à vos communications!

 

Les gens n’achètent pas, simplement qu’un produit ou un service : ils achètent d’abord un individu, une confiance, une crédibilité, une réputation voire une notoriété.

 

Mais sachez qu’à compétence égale, le consommateur d’aujourd’hui va toujours faire affaire avec quelqu’un qui lui est davantage sympathique et professionnel!

 

Avoir une bonne attitude en affaires ce n’est plus un choix, c’est maintenant une condition incontournable pour que vos échanges commerciaux se terminent par un achat.

 

Sur ce, je vous souhaite bonne réflexion et surtout bon succès!

 

 

Pas de commentaires

Poster un Commentaire